Lauréats 2012

La première cérémonie annuelle de remise du Prix Inspiration Arctique a eu lieu le 13 décembre 2012 à Vancouver (C.-B.). Quatre équipes canadiennes, dont les projets abordent des problèmes pressants pour l’Arctique et ses habitants, se sont partagées le prix d’une valeur totale d’un million de dollars : le réseau Arctic Food, le Conseil d’alphabétisation du Nunavut, Inuit Qaujimajatuqangit et l’initiative Thaidene Nene.

LE RÉSEAU ARCTIC FOOD

L’importance des aliments traditionnels comme ressource essentielle pour la santé et le bien-être des populations nordiques est bien documentée. Les aliments traditionnels sont des éléments clés de la santé physique, mentale, sociale et économique des individus et des communautés dans l’ensemble de l’Arctique. Le réseau Arctic Food a reçu la somme de 360 000 $ pour soutenir son système de collecte d’aliments qui permet aux communautés de renforcer leurs traditions de chasse et de partage. Le réseau, constitué de divers pavillons, remises et autres infrastructures de soutien alliant architecture, paysage, technologie des climats froids et culture inuite, permettra l’acquisition, l’entreposage, la préparation, la distribution et la célébration des aliments traditionnels et autres aliments provenant de sources locales.

Membres de l'équipe: Lucassie Arragutainaq, Bert Dean, Alan Everard, James Ford, Morgan Ip, Jack Kabvitok, Lola Sheppard, Mason White (Directeur de projet).

Proposeuse: Mary Ellen Thomas, Senior Researcher, Nunavut Research Institute

LE CONSEIL D’ALPHABÉTISATION DU NUNAVUT

Les coûts sociaux et économiques du faible taux d’alphabétisation sont énormes, affectant le bien-être des familles et des communautés, la santé et la sécurité alimentaire, l’identité personnelle et culturelle, le développement économique et la productivité. Au Nunavut, le faible taux d’alphabétisation des jeunes fait en sorte que près de la moitié de la population en âge de travailler vit de sérieux problèmes à cet égard, et de nombreux habitants du Nunavut n’ont pas les compétences de lecture et d’écriture requises pour prospérer dans la société actuelle. Le Conseil d’alphabétisation du Nunavut s’est vu décerner une somme de 300 000 $ en reconnaissance de son plan de transfert du savoir en action qui vise à intégrer l’alphabétisation à des programmes de qualité adaptés sur le plan culturel, au bénéfice des individus, des familles et des communautés du Nord.

Membres de l'équipe: Cayla Chenier, Kim Crockatt (Directrice du projet), Graeme Dargo, George Dunkerley, Sue Folinsbee, Brendan Griebel, Adriana Kusugak, Pujjuut Kusugak, Quluaq Pilakapsi, Shelley Tulloch, Gloria Uluqsi, Anna Ziegler.

Proposeuse: Mary Ellen Thomas, Senior Researcher, Nunavut Research Institute

Inuit Qaujimajatuqangit

Il est reconnu qu’un des éléments importants du bien-être des Inuits est la préservation de la culture et du patrimoine. Puisque leurs systèmes de connaissances et leurs convictions fondamentales sont habituellement ancrés dans la nature et dans la culture de leurs ancêtres, l’érosion de leur milieu et le remplacement des pratiques traditionnelles ont eu un effet profondément négatif. Une équipe expérimentée d’aînés inuits, de facilitateurs et d’universitaires proposent d’aider à préserver la culture et le patrimoine des Inuits par le truchement d’une œuvre majeure, un livre intitulé Inuit Qaujimajatuqangit — What Inuit have always known to be true, qui présente la perspective inuite du monde en détail. L’équipe Inuit Qaujimajatuqangit a reçu la somme de 240 000 $ pour ce projet de livre qui sera une ressource pour les universitaires, les chercheurs, les enseignants et la prochaine génération d’Inuits.

Membres de l'équipe: Attoat Akittirq, Norman Attangala, Lou Angalik, Jose Angutingnungniq, Alice Ayalik, Joe Karetak, Rodah Karetak, Elisapee Kidlapik, Bernadette Otuk, Shirley Tagalik (Directrice de projet), Donald Uluadluak.

Proposeur: Dr. Frank Tester, Professor of Social Work, University of British Columbia

L’INITIATIVE THAIDENE NENE

Depuis plus de 40 ans, la Première Nation des Dénés Lutsel K’e – une petite communauté Chippewa de quelque 300 âmes située sur la rive sud du Grand lac des Esclaves à environ 200 km à l’est de Yellowknife – travaille à un projet visant à protéger un secteur de 30 000 km2 sur leurs terres appelé Thaidene Nene (la terre des ancêtres). En reconnaissance de ce plan de transfert du savoir en action pour promouvoir la responsabilité et la capacité des Autochtones à agir comme intendants de leurs territoires traditionnels, en se servant de leurs propres connaissances et savoir-faire et en partenariat constructif avec le reste du Canada, l’initiative Thaidene Nene a reçu 100 000 $ pour contribuer à l’intendance, la protection et la cogestion du projet de réserve de parc national du Canada dans les Territoires du Nord-Ouest.

Membres de l'équipe: Deneen Allen, Stephen Ellis, Dora Enzoe (Directrice de projet), Gloria Enzoe, Mike Filipowitsch, Larry Innes, Erica Janes, Steven Nitah, Mike Palmer, Francois Paulette, le Conseil de la Première nation Lutsel K’e Dene, le Comité consultatif de Thaidene Nene.

Proposeur: Tom Beaulieu, MLA, Tu Nedhe